La petite histoire de Jehane Benoit, véritable recette d'un succès inégalé!

Richard Leclerc, concepteur de l’expo Jehane Benoit au menu du Musée de Sutton, présentée en 2012

24 novembre 2017… Je profite de cette journée mémorable, 30e anniversaire du décès de Jehane Benoit,  pour vous parler d’une grande dame d’ici et en faire tout un plat! Gastronome, cuisinière, écrivaine, animatrice de radio et de télévision. Cette personnalité me passionne depuis des années déjà, depuis que je sais qu’elle a habité plus de 30 ans à Sutton et qu’elle était la grand-mère de Susan Macdonald, épouse de l’ex-maire Kenneth Hill, et de son frère Ian, qui travaille en cuisine à l’Auberge West Brome. En passant, selon Susan, il faut prononcer « Jeanne » et non « Jéanne », comme on l’entend souvent.

Voici une recette unique, à la Jehane Benoit :
Prenez une jeune fille, née Patenaude dans le luxueux Westmount le 21 mars 1904, placez-là quelques années au couvent du Sacré-Cœur, puis inscrivez-là dans un pensionnat à Paris, le Cordon bleu, et laissez macérer. Comme elle refuse de se plier aux conventions de l’époque, ouvrez-lui les portes de la Sorbonne où elle reçoit un diplôme comme chimiste en alimentation à l’âge de 21 ans.  Puis testez ces ingrédients aux côtés d’Édouard de Pomiane, auteur d’un important livre de la gastronomie, Bien manger pour bien vivre.

Mettez de côté et, de retour à Montréal en 1926, mariez Carl Zimmerman, avec qui elle aura sa fille unique, Monique. Ouvrez ensuite Au Fumet de la Vieille Franceune école de cuisine laïque, une première, car jusque-là ce sont des sœurs qui forment les jeunes filles. Accueillez plus de 8000 étudiantes au cours des quatre premières années. Profitez-en pour préparer, en accompagnement, un Salad Barun des premiers restaurants de Montréal à se spécialiser dans la cuisine végétarienne. Quittez le premier mari sans faire de remous et tombez à nouveau amoureuse d’un jeune homme de treize ans votre cadet, qui fréquente l’école des HEC, Bernard Benoit, une aide inestimable pour gérer la jeune école. Laissez monter la sauce jusqu’à ce qu’elle soit onctueuse.

Séparez les deux amants le temps d’une guerre. Aromatisez de lettres d’amour fréquentes et entretenez ainsi la passion. Rassemblez le tout en Europe (Jehane ira le rejoindre à Londres où elle épousera enfin Bernard), puis revenez à Montréal, entreprenant l’écriture de livres de recettes incontournables, en français comme en anglais, épaulée de Bernard et de son sens des affaires profitable. En 1956, achetez une ferme à Sutton, élevez-y des moutons Hampshire, cuisinez, écrivez et enseignez dans ce lieu bucolique. Baptisez cet endroit Noirmouton


Puis entreprenez l’écriture, au début des années 60 à Paris, de L’Encyclopédie canadienne de la cuisine, qui a été vendue depuis à plus de 2 millions d’exemplaires, si on cumule les versions françaises et anglaises. Rencontrez Sam Steingberg, propriétaire de la célèbre chaîne d’épiceries, qui vous propose de les vendre sous forme de fascicules qui seront vendus semaine après semaine dans ses établissements, avec une couverture rigide.

Ajoutez une bonne dose d’activités de communication à la radio et à la télé. Puis lancez-vous dans le monde de la publicité et devenez porte-parole de la bière Dow, de l’épicerie Steinberg, des contenants Tupperware, du riz Dainty, de bien d’autres et, au début des années 1980, des fours micro-ondes Genius de Panasonic.

Testez ces nouvelles technologies dans votre cuisine de Sutton (elle aurait eu jusqu’à 10 appareils de la marque qu’elle représente et de la concurrence), rendez-vous au Japon pour conseiller les fabricants et réinventez une fois encore vos recettes en les adaptant au micro-ondes, pour répondre à la demande des jeunes qui se mettent à leur tour en couple, mettez quelques minutes à température élevée… bip bip bip…

Jehane Benoît nous a quitté le 24 novembre 1987… il y a 30 ans déjà! Elle nous a laissé en héritage une cinquantaine de livres de recettes, dont l’encyclopédie qui influence encore des grands chefs d’aujourd’hui. On lui a rendu hommage au parc Jehane-Benoit, voisin de l’Institut de tourisme et de l’hôtellerie du Québec ce 24 novembre 2017 à 11h45. Je donnerai pour ma part une conférence ce lundi 27 novembre à l’ITHQ.

Richard Leclerc
Concepteur-réalisateur
Président du Musée de Sutton
Chargé de cours à l’Université de Montréal
et à l’Université Senghor, Alexandrie, Égypte


Aucun commentaire:

Publier un commentaire